Vanessa Pesquié portrait

Je me nomme Vanessa PESQUIE

Je suis née à Nice, il y a … quelques dizaines d’années !! J’ai été élevée par mon père et par mes grands-parents paternels, lorsque mon père partait en mission (il était nageur de combat dans l’Armée de l’Air).
J’ai grandi en Corse et en Provence, et j’ai vécu en Afrique et en Polynésie… Chacune de ces destinations a laissé en moi une empreinte culturelle indélébile, mais la Polynésie me passionne et m’attire inexorablement vers elle… Passionnée de plongée sous-marine, de foot et de danse (j’ai toujours aimé les grands écarts !), mon enfance est ponctuée par les mutations et les missions de mon père.
Sa dernière mutation, après la Polynésie, nous emmène en Normandie, et c’est dans cette région que ma vie s’est construite : la fin des études, le début de l’activité professionnelle puis la vie de famille (mon fils est né en 2010).

Mon père Lucien PESQUIE

Passionné par la photographie depuis son enfance, mon père a quitté l’armée pour vivre de sa passion, et s’est installé en Polynésie, où il a vécu plus de 20 ans… Amoureux de la culture polynésienne, il a photographié avec ferveur les paysages, l’artisanat, la danse, les tatouages et les tatoueurs, …
Il est décédé à Tahiti en mars 2019, et il repose à Mahina, sur son île d’adoption et face à cet océan qu’il aimait tant…

lucien pesquié page fb

Je partage son travail via une page fb

Après son décès, j’ai reçu un nombre incalculable de messages d’amitiés et de soutiens… Mais les questions qui revenaient sans cesse étaient « que vont devenir ses photos ? Tu vas continuer son travail hein… ? ». Si la réponse semblait évidente pour beaucoup, elle ne l’était pas pour moi… Il fallait que je fasse mon deuil et que je réfléchisse au « comment »…
Lors du 1er confinement (dû au covid 19), comme beaucoup de personnes, j’étais « invitée » à participer à des chaines en tout genre sur Facebook : « si tu es fière d’être une maman, partage des photos avec tes enfants !…. » . Et comme je suis une râleuse et que je déteste les chaines (sauf en or blanc lol), j’ai commencé à mettre le nez dans ses photos et à les partager, pour faire voyager tout le monde…

Le retour a été incroyable. Chaque jour on me demandait une nouvelle photo… Pour gérer plus facilement la diffusion et l’afflux des demandes, j’ai eu l’idée (et le temps) de créer les pages « Lucien Pesquié Photography » sur Facebook et Instagram. Et tout doucement, mon cerveau a fait son chemin… J’ai compris et accepté ce que je « devais » faire… Pas comme une obligation, un devoir ou un hommage… Mais comme une nécessité vitale pour moi… Nous avons toujours fonctionné en binôme mon père et moi, je connaissais ses projets par cœur… L’évidence était donc là…

Je crée mon entreprise qui se nomme “LUCIEN PESQUIE PHOTOGRAPHY”

Afin de pouvoir exploiter légalement les photos de mon père, il a fallu créer une société. Le nom semblait tout trouvé : la Société Lucien Pesquié Photography.

logo lucien pesquié

Le but est de reprendre les projets qui étaient en cours (comme le livre Vahine Tatau), d’en monter d’autres, mais également la diffusion, la commercialisation, la promotion des photos ainsi que la « transformation »… Il y a donc la possibilité d’acheter des photos pour décorer un bureau, une chambre, un salon ou à des fins publicitaires, des livres qui vont être publiés, des cartes postales, des calendriers, … Mais vous pouvez également vous offrir un parapluie incroyable aux couleurs de la Polynésie puisque les photos ont été imprimées sur ce support totalement novateur… Il n’a aucune limite à vos envies…

“Lucien PESQUIE PHOTOGRAPHY” une aventure familiale

Immédiatement et de façon évidente, j’ai souhaité que ma sœur, mes deux nièces et mon fils soient associés de cette entreprise. Ma tante paternelle et sa fille (qui est également la filleule de mon père) nous ont vite rejoints.
Lucien Pesquié Photography est donc une entreprise familiale, que je gère à 85% avec l’appui et le soutien de mes associés (qui se partagent les 15% restants), et qui a été créée en septembre 2021 !
Pour la petite histoire, le logo a été créé par mon père à partir d’un de ses tatouages (promis je vous raconterai cette histoire un jour…). Un site web est en cours de création, mais si vous souhaitez acquérir une photo, un parapluie ou tout autre produit, vous pouvez (en attendant la création du site) me contacter par mail, téléphone, ou réseaux sociaux (voir toutes les coordonnées en bas de l’article).

Prochainement édtrice chez Etenati

Quand l’opportunité de devenir éditrice chez Etenati s’est présentée, j’ai accepté ce nouveau « challenge » avec plaisir.
Avec mes articles, je vais vous faire découvrir la Polynésie et ses richesses à travers mon regard et mon expérience. Une fois par mois (vers la mi) pour commencer, (mais comme la légende dit que je suis une pipelette, ce sera peut-être plus au fil du temps), nous aurons donc rendez-vous ensemble pour parler tatouage, danse, plongée sous-marine, ma’a, voyage dans les îles,… Le but sera de vous emmener avec moi dans une aventure moins touristique, avec des anecdotes, de l’humour et des rencontres…
Je ne serai plus Vanessa, la fille de Lucien Pesquié, qui diffuse et vend les photos de son père, mais Vanessa Pesquié, éditrice pour Etenati…
Je vous donne donc rendez-vous Vendredi 18 février en fin de journée avec mon 1er article « Le tatouage, cette passion indélébile ».

vanessa pesquié à tahiti

Me contacter

Sur Facebook et Instagram : Lucien Pesquié Photography

Par mail : lucienpesquie.photography@gmail.com

Par téléphone : 07.64.10.09.54